Ecriture, adaptation et vulgarisation de contenus

Dans la phase de conception, une fois les principes de médiation posés et les contenus analysés, nous imaginons les dispositifs. L’étape initiale est de s’approprier au mieux ces contenus pour en tirer l’essentiel et ce qui en sera transmis au visiteur/ à l’utilisateur. Le travail d’adaptation tient compte de plusieurs facteurs :

  • qualification du propos,
  • validité historique/patrimoniale/scientifique des thèmes et contenus,
  • prise en compte des publics visés (nature du discours, mais aussi accessibilité)
  • formalisation des supports (accompagnement sur le choix des typographiques, des tailles et des couleurs, selon la charte générale et selon les supports et les thèmes abordés).

Le travail rédactionnel prend en compte une logique globale, c’est-à-dire qu’il développe une cohérence entre les messages et les contenus de l’ensemble des supports. Sur la base des premiers éléments de définition de chaque programme (durée, messages, structure envisagée, etc.), nous réalisons un document préalable qui doit permettre de :

  • envisager une première lecture des objectifs de médiation,
  • cerner les enjeux didactiques de chaque programme vis-à-vis des publics cibles,
  • définir les contraintes matérielles de diffusion,
    replacer les programmes au sein de leur environnement scénographique respectif.

Compte tenu du type de dispositif (audiovisuel, multimédia, interactif ou non, etc.) et des public-cibles (scolaires, personne en situation de handicap ou personnes étrangères, etc.), nous établissons une charte éditoriale qui donne la direction à la rédaction et à la formalisation finales. Qu’il s’agisse d’un dialogue, d’une animation explicative, des cartels d’objets, nous uniformisons et apportons un soin à choisir les mots, expression et effet de style appropriés. En nous appuyant sur les contenus existants et les premières intentions, nous vous proposerons ainsi des intentions narratives en intégrant à notre équipe un département dédié à la scénarisation et à l’écriture de contenus à vocation culturelle, scientifique et technique.

Chez nous, l’adaptation comprend également les publics étrangers, pour lesquels nous avons développé des partenariats de qualité avec des prestataires spécialisés en traduction et sous-titrage multilingue. De même pour l’accessibilité, nous sommes au fait des principes qui régissent l’adaptation des contenus dans les règles de l’art pour la majeure partie des types de handicaps (auditifs, visuels, etc.). Nous travaillons avec des professionnels qui possèdent une expertise pour les dispositifs de visite pour les personnes atteintes de déficience visuelle ou auditive, pour des audioguides ou manipulation tactiles. Ainsi, un projet peut avoir une portée large pour toucher tous les publics possibles.